Travaux d’aménagement sur le quai Venelle à Isigny-sur-Mer

Les travaux du quai de la venelle du grand marais s’inscrivent dans le projet de revitalisation du cœur de bourg d’Isigny-sur-Mer dans le cadre de la politique d’attractivité de la Communauté de Communes. Isigny-Omaha Intercom souhaite agir en faveur de l’amélioration du cadre de vie, encourager les aménagements et équipements favorisant la convivialité et la cohésion sociale et l’accessibilité aux équipements, services et commerces de proximité. Avec cet aménagement, la Communauté de Communes souhaite aussi influer une certaine dynamique pour éviter la fermeture des petits commerces de proximité, voire inciter à de nouvelles installations.

Dès 2002, la Communauté de Communes, en collaboration avec la commune, a travaillé sur un projet de requalification globale d’Isigny-sur-Mer. Cette démarche intègre les espaces économiques (secteur commercial), les espaces touristiques, de loisirs et de vie quotidienne.

En 2010, afin de définir un programme de restauration des quais, un diagnostic a été lancé et les conclusions pour le quai de la venelle du Grand Marias indiquait clairement la nécessité d’entreprendre des travaux de restauration par reconstruction ou confortement. C’est ce diagnostic qui a été la base du lancement des travaux de valorisation du quartier des Hogues via la venelle du grand marais.

Ces travaux consistent à la :

  • Réhabilitation du mur de soutènement avec injection de béton pour assurer l’étanchéité et lui rendre une certaine cohésion,
  • Reprise des parements avec remplacement et complément de pierres et rejointement de la maçonnerie,
  • Mise en place d’un système drainant,
  • Réhabilitation du perré.

Ces gros travaux de confortement du quai seront complétés par un aménagement paysager du quartier.

La création de pontons et d’une cale redonnera à ce quartier son âme de petit port historique. Cette ambiance apaisée en cohérence avec l’architecture locale sera créée par l’usage de matériaux variés et adaptés qui seront à la fois en cohérence avec ceux utilisés dans le centre-ville et tiendront compte des usages des habitants du quartier et des visiteurs.

Les aménagements seront complétés par un mobilier urbain cohérent avec l’image que l’on souhaite développer et celui du centre-ville.

D’un coût de 1.3 millions d’euros, les travaux, menés par l’Intercommunalité, sont pris en charge à hauteur de près de 50% par l’Etat (via la DETR et la DSIL), de 11% par la Région, de 22% par l’Intercommunalité et de 16% par la commune. 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site.
Ceux-ci seront utilisés uniquement si vous l'acceptez.
Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous sans changer vos paramètres de cookies, vous consentez à cela.
 
Vous pourrez à tout moment révoquer votre consentement au cookie en vous rendant sur la page des mentions légales.

Fermer