Aménagement

Lancement des travaux du rond-point de la Pointe du Hoc

En partenariat avec la commune de Cricqueville-en-Bessin et le Département du Calvados, Isigny-Omaha Intercom a souhaité porter un projet d’embellissement du rond-point situé à l’entrée du site de la Pointe du Hoc, sur la RD514. L’objectif de cet aménagement est d’améliorer l’entrée de ce site historique qui accueille plus d’un million de visiteurs par an, avec un afflux de visiteurs particulièrement important attendu pour le 80e anniversaire du Débarquement de Normandie.

Un comité de pilotage a réuni les services de la Communauté de Communes, la commune de Cricqueville-en-Bessin, l’Agence Routière Départementale et le Comité de la Pointe du Hoc afin de travailler sur ce projet.

Trois aspects ont guidé la conception de l’aménagement :

  • Le caractère historique et mémoriel du site
    • L’aspect sécuritaire
    • L’aspect esthétique

LE PROJET

C’est QuaranteDeux, bureau d’étude basé à Caen, qui a été retenu par Isigny-Omaha Intercom pour assurer la maîtrise d’œuvre du projet, avec comme référents Stéphane Buchon, gérant, et Tony Aya, concepteur paysagiste. Ils ont été assistés par un designer pour la conception des sculptures monumentales, Jérôme Tison de la société Arbre en Bois.

La charge historique du lieu leur a permis de créer un aménagement sobre réunissant de nombreux symboles. L’aménagement retenu s’inspire de l'insigne des Rangers, l'étoile, que l’on retrouvera sur la sculpture centrale ainsi que sur le plan (en vue aérienne).

Sur la partie centrale du rond-point, on observera donc une étoile monumentale, placée dans un anneau percé de 90 petits espaces représentant les soldats ayant survécu à l’assaut de la Pointe du Hoc. D’autres aspects symboliques ont été intégrés au dessin, comme les 135 rectangles blancs qui entoureront l'anneau extérieur du rond-point pour symboliser les Rangers tombés au cours de la bataille.

Sur les bas-côtés de la voie d’accès au site de la Pointe du Hoc, des installations formeront une porte d’entrée avec, à l’ouest l’évocation d’une falaise surmontée d’un grappin, et à l’est des drapeaux montés sur mats.

L’ensemble des sculptures sera en acier Corten. Les plantes ont été choisies pour permettre un entretien faible ainsi qu'une végétation persistante (lierre et gazon rustique). Les éclairages sont des dispositifs solaires placés dans le sol et dont le flux est orienté vers les sculptures.

LES TRAVAUX

Le lancement de chantier est prévu pour début février avec des travaux effectifs sur la RD514 à partir du 1er mars. Les travaux devraient se terminer courant avril 2024.

En amont, à compter du 15 janvier, des balles de paille sont installées dans l’anneau central afin d’attirer l’attention des automobilistes et éviter que certains ne passent au milieu du rond-point, comme cela a pu être parfois constaté.

COUT DU PROJET

Le coût de l’opération s’élève à près de 160 000€ HT, avec une aide départementale de 53 195€ dans le cadre du dispositif mis en place pour le 80e anniversaire du Débarquement.