La forêt de Cerisy

La forêt de Cerisy, réserve naturelle nationale depuis 1976 est une forêt domaniale de 2127 hectares située dans le Calvados ( environ 1927 hectares) et la Manche (200 hectares).

Aujourd'hui propriété de l'Etat, cette forêt jadis appelée "Forêt des Biards" a appartenu au Duché de Normandie puis au royaume de France. Seule la partie du Bois l'Abbé, située dans la Manche,  fut donnée aux moines de l'Abbaye de Cerisy en 1042 par Guillaume le Conquérant et le resta jusqu'en 1846.

Suite à cette ordonnance royale qui unifia les deux parties de la forêt, il fut décidé de gérer la Forêt de Cerisy en hêtraie.

Aujourd'hui le hêtre représente environ 75% du massif forestier, contre 12% pour le chêne et 3 % de pin sylvestre. On trouve aussi de nombreuses autres essences telles que le bouleau, le châtaignier, l'aulne glutineux... et des arbustes comme le houx, le noisetier... .

Depuis 1976, la forêt de Cerisy est une réserve naturelle grâce à la présence d'une espèce endémique: le carabe doré à reflet cuivré. La présence de cet insecte, unique au monde, fait donc de la forêt un milieu avec une gestion toute particulière pour son maintien. Cette gestion est assurée par l'Office National des Forêts qui ont également diverses autres missions: gestion des ressources en bois, coupes, chasse, préservation de la faune et de la flore, l'accueil du public ...

 

IMGP3090-min
Chevreuil tévi2

La forêt de Cerisy, une faune à découvrir !

 

 

La forêt de Cerisy est aussi la seule forêt du Calvados et de la Manche à accueillir un grand cervidé: le cerf. Il est accompagné d'une faune riche et il n'est pas rare d'y apercevoir des chevreuils, sangliers, renards, blaireaux ou écureuils. L'avifaune compte une population nombreuse et variée où pics (noirs, verts, épeiches...) se partagent le territoire avec rapaces et autres passereaux. La vie aquatique est aussi préservée en forêt de Cerisy avec la présence de nombreux amphibiens (tritons, salamandres, grenouilles ...). L'ONF veille aussi à la préservation des insectes en offrant un milieu favorable à leur accueil, des milieux ouverts sont alors créés pour y accueillir papillons, libellules ...